2009 : année record de cadres mis à pied en Chine !!

Publié le par wangyoann

                Plus d’une dizaine de hauts cadres fonctionnaires chinois ont été destitués l’année dernière, autant le dire tout de suite, c’est une année record depuis les purges des années Mao (une référence en la matière) ! Entre 2003 et 2007, il y avait environ 7 « très » hauts fonctionnaires chinois arrêtés par an pour corruption. Les récents résultats sont donc à mettre au profit de la nouvelle vague anticorruption lancée par le gouvernement au début de l’année dernière.

                Depuis 2005, le gouvernement chinois a « adopté » plusieurs lois concernant la corruption, renforçant en particulier les sanctions envers les dirigeants pris la main dans le pot de confiture ! Les sanctions s’étendent aussi, actuellement, à l’environnement familial du fonctionnaire indélicat, leur peine pouvant être comprise entre 3 et 7 ans de prison (voire davantage pour les délits les plus élevés) ! De plus, depuis 2009, une nouvelle réglementation a été mise en place dans quelques municipalités (en quelque sorte des municipalités pilotes) obligeant certains cadres du parti de ces municipalités à déclarer leurs biens personnels et leur revenu (on ne se moque pas d’une telle tentative, mais pour imposer ce genre de mesures, ne faut-il pas commencer par soi-même ? Pourquoi les plus hauts dirigeants du pays ne déclarent pas eux-mêmes tous les biens qu’ils possèdent, ainsi que leurs revenus, afin de montrer l’exemple et d’encourager les autres cadres du parti à faire de même ! Inutile de répondre à ces questions, nous connaissons déjà la réponse !).  De plus, ces mesures de contrôle des revenus de hauts fonctionnaires ont été mises en place il y a déjà plus de 10 ans, période qui a vu une augmentation des déclarations obligatoires à remplir pour les fonctionnaires : nombre de maison (ou appartement), montant des investissements dans des sociétés, etc. Ces mesures étant expliquées ironiquement par les médias comme étant des mesures visant à « surveiller » les « fonctionnaires nus » (裸官) (1).

                Depuis quelques années, le réseau internet est devenu un nouveau moyen pour la population de dénoncer les cadres chinois corrompus, et plusieurs d’entre eux ont effectivement été arrêtés et condamnés. Le gouvernement chinois a lui-même ouvert plusieurs sites internet pour permettre aux citoyens chinois de dénoncer ces pratiques illégales ! Des résultats concrets ont-ils été perceptibles dans la lutte contre la corruption en Chine ? Malheureusement, la réponse est négative, car le gouvernement chinois n’a aucun intérêt à ce que ces campagnes anticorruption soient longues et profondes, sinon il lui faudrait remplacer trop de personnel, sans qu’il ait les moyens de les renouveler par des fonctionnaires formés, intègres et honnêtes !! Par conséquent, il se contente de « colmater », il sanctionne ici les cas les plus visibles (par leur train de vie, leur apparition récurrente dans les médias…), ou alors il sanctionne là des éléments du parti appartenant à un « clan » autre que celui au pouvoir, et qui aurait des velléités pouvant faire leur faire de l’ombre (récemment se sont opposés les clans de Pékin et de Shanghai pour le pouvoir suprême, passage de Jiang Zemin [Shanghai] à Hu Jintao [Pékin] du pouvoir) !!

               

(1) Nouvelle expression très intéressante servant à désigner les fonctionnaires chinois qui ont réussi à faire émigrer leur femme, leur(s) enfant(s) et leur fortune hors de Chine ! Les médias désignent donc ces fonctionnaires de « fonctionnaires nus », car ils vivent seuls en Chine (avec « presque » rien) !! Ce petit stratagème leur permet ainsi de leur octroyer une porte de « sortie », si leurs affaires tournent mal en Chine !                                                                 

Explication en chinois à l’adresse suivante : http://www.hudong.com/wiki/%E8%A3%B8%E5%AE%98

 

Source : 凤凰周刊, fin janvier 2010.

Wangyoann.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article