B.Y.D. : Voyage au sein d’un futur géant de l’automobile ? (2/3)

Publié le par wangyoann

Une entreprise qui suscite des craintes pour ses concurrents et ses fournisseurs :

            La première des craintes des concurrents de B.Y.D. est bien entendu de perdre des clients au profit d’un nouveau venu (toutes les entreprises ont ces craintes) !! La croissance fulgurante des ventes de ses véhicules oblige ses concurrents à davantage de copiage, de stratégies commerciales plus ou moins « louches », etc., afin de survivre dans ce secteur de l’automobile ultra concurrentiel en Chine. Un expert de ces questions a répondu aux questions d’un journaliste de l’hebdomadaire 新世纪周刊, il analyse le succès de B.Y.D. de la manière suivante :

« il [B.Y.D.] a réussi à rassembler les 3 particularités du modèle à succès de “l’imitation” : concentration de ressources limitées sur un modèle de marque unique ; ils choisissent les véhicules [étrangers] qui se vendent le mieux, puis ils les copient sans aucun scrupule ; ils travaillent avec minutie, les imitations sont donc plutôt de bonne facture ».

            Cet expert continu un peu loin : « la stratégie de cette entreprise est peut-être bonne [la copie de bonne qualité des véhicules étrangers concurrents] », cette opinion qu’il a maintenant sur l’entreprise est à l’opposé de celle qu’il avait quelques années plus tôt, ce sont lorsque les ventes de la F3 atteignirent les 300 000 véhicules qui le fit changer : « cette entreprise deviendra peut-être le modèle du secteur automobile chinois » ; puisque les ventes augmentent dans des proportions impressionnantes !

            L’autre point d’inquiétude vient des fournisseurs de l’entreprise ! Ceux-ci sont en effet partagés entre peur et désir de vendre leurs produits. Plusieurs d’entre eux avaient perçu B.Y.D. comme une entreprise ordinaire, c'est-à-dire une entreprise qui achète leur produit pour les incorporer dans le leur, et enfin proposer un produit final aux consommateurs. Beaucoup n’avaient pas vu les ravages qu’allaient provoquer, pour leur société, ces ventes parfois importantes à B.Y.D. !

 

Que se passa-t-il ?

            Après avoir réalisé différents achats de pièces et de produits fondamentaux dans la production de ses véhicules, B.Y.D. a rapidement décidé de fabriquer elle-même ces divers éléments en copiant les pièces qu’ils avaient achetées précédemment ! Ces fournisseurs se sont donc retrouvés du jour au lendemain non seulement sans client, mais en plus leurs produits étaient copiés par B.Y.D. !! Et cela concerne de très nombreux fournisseurs de la marque. En effet, l’une des stratégies de production fondamentale de l’entreprise est la fabrication maximum de pièces au sein de ses usines ! Elle souhaite ainsi tout regrouper dans ses sites !

 

Une entreprise à l’ambiance très familiale :

            Tout le nécessaire à la vie de tous les jours est présent sur le site de l’entreprise : écoles, centre sportif, réfectoire, etc. Les employés n’ont plus besoin de « s’égarer » au-delà des grilles qui délimitent le site !

            Les gens qui se rendent en bus dans le site B.Y.D. rencontrent très souvent des couples amoureux portant le même vêtement de travail aux couleurs de l’entreprise. Les employés eux-mêmes disent en se moquant : « au début on habite dans un appartement pour célibataire, ensuite on s’achète une F3 [véhicule de la marque], puis on se marrie [avec un/une employé (e)] de l’entreprise, on s’achète un appartement dans le “le village B.Y.D.”, les enfants grandissent et vont à l’école dans le site de B.Y.D., et notre vie se termine ainsi !! ». Et en effet, quelle triste vie ! Elle ressemble beaucoup à celle des Chinois sous Mao Zedong, où les gens étaient « parqués » dans des unités de travail dans lesquelles ils restaient toute leur vie, sans quasiment aucun contact avec le monde extérieur. Pour manipuler et exploiter les gens, il ne fait aucun doute que c’est un système très performant !

Commenter cet article