Dette chinoise : le chiffre de tous les dangers ?

Publié le par wangyoann

                Le gouvernement chinois vient de dévoiler un nouveau chiffre qui laisse songeur la communauté des économistes. Ce chiffre concerne les emprunts souscrits par les collectivités locales chinoises, attention : il s’agit d’un montant dévoilé par le gouvernement, il est donc fort probable qu’il faille le multiplié pour avoir une idée plus précise du montant réel de ces emprunts. En tout, le montant dévoilé est de 500 milliards d’euros d’emprunt souscrits par les villes et les provinces chinoises pour l’année 2009 !

 

                Après le plan de relance mis en place par le gouvernement chinois en 2008 et surtout en 2009, des « plates-formes » de crédit se sont multipliées en 2009 sous la houlette des responsables politiques chinois des collectivités locales. Dès le second semestre 2009, des membres de plusieurs ministères se rendirent dans quelques régions afin d’évaluer les risques de ces emprunts et des émissions d’obligation. On apprend aussi que 90 % de ces « dettes » sont des emprunts bancaires, et par ailleurs, le montant de ces emprunts représenterait près de 240 % des ressources de l’état chinois sur une année !!

 

                Le gouvernement chinois a pris conscience du danger de ces emprunts, il a donc fortement dissuadé les collectivités locales à diminuer de manière drastique ce type d’emprunt. Car les chiffres sont alarmants : « sur les deux dernières semaines de décembre 2009, les emprunts ont atteint le chiffre record de 110 milliards d’euros !!

 

                Le plus inquiétant pourtant, ne vient du montant des emprunts dévoilés par les autorités, mais bien des emprunts que les municipalités et les provinces chinoises n’ont pas encore révélés au gouvernement ! Un simple exemple pour illustrer cela. Des « plates-formes d’investissement » (融资平台) [entreprises chargées d’attirer des fonds, puis une fois que les fonds sont disponibles, elles sont chargées de les investir ; ces entreprises sont créées et gérées par les collectivités locales], ont été recensées au milieu de l’année dernière (statistiques compilées grâce aux informations données par les municipalités et provinces, mais qui ont bien souvent oubliées de toutes les recensées !) donnant le nombre total de ces plates-formes : 3800, et le montant des sommes empruntées : 170 milliards d’euros. Sauf que moins d’un an plus tard, les chiffres ont été révisés et ne sont plus les mêmes, respectivement : 4900 entreprises pour 880 milliards d’euros d’emprunts !! Il ne s’agit encore une fois que de chiffres « officiels », les chiffres officieux, eux, doivent faire pâlir les hauts responsables politiques chinois !

 

                La Chine sera-t-elle donc bientôt en banqueroute ? En tout cas, les chiffres négatifs sur son économie commencent à inquiéter très sérieusement : dettes de l’État chinois de plus de 500 milliards d’euros (chiffres officiels), dettes des collectivités locales de plus de 800 milliards d’euros (chiffres officiels), etc. Pourquoi les emprunts se multiplient-ils, et avec une aussi grande facilité ? Simplement parce que tous les acteurs du marché répondent à l’unisson : « l’État ne peut pas faire faillite !” Alors, on emprunte, on emprunte, mais jusqu’à quand ?

 

Wangyoann.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article