Explosion des plaintes contre la qualité des véhicules en Chine !

Publié le par wangyoann

                Il y a quelques jours, l’ « Association de la qualité des véhicules », organisme qui a ses ramifications sur l’ensemble du territoire chinois, publiait les résultats d’une enquête concernant les plaintes des utilisateurs de voiture !

                Déjà en 2009, le nombre de plaintes avait augmenté fortement par rapport à 2008, + 40 %, les mois de février et mars de cette année, semblent également tenir toutes leurs promesses !

 

La journée du 15 mars :

                Le 15 mars est devenu il y a peu de temps : la « journée des droits des consommateurs ». À cette occasion, le mois de mars connaît un pic dans le nombre de plaintes. Entre janvier 2009 et début mars 2010, ce ne sont pas moins de 12 000 dossiers qui ont été recensés durant cette période (plaintes de tous secteurs confondus) ! Les deux premières semaines de mars, fait surprenant, ont déjà recueilli près de 90 % du nombre de plaintes du mois de février, on constate ainsi une augmentation très nette des plaintes durant ce mois ! C’est dire si une partie des consommateurs chinois (il s’agit bien entendu d’une infime partie des consommateurs) commencent à se défendre face à des entreprises toujours plus avides d’argent et dont les pratiques sont bien souvent très douteuses !

                Parmi ces 12 000 dossiers, près de la moitié proviennent du secteur automobile (45 %), les plaintes portaient sur la qualité des véhicules (véhicules de marques chinoises ou étrangères, aucune information sur ce point ; nous avons quand même notre petite idée !). En Chine, par un seul constructeur chinois n’a fait de rappel sur ses propres véhicules ! Seraient-ils plus sûrs que les véhicules étrangers ? Hum, hum !!

 

Des plaintes aussi sur le service après-vente :

                Non content d’avoir pu acquérir un véhicule de piètre qualité, le service après-vente de la plupart des constructeurs automobiles chinois est en plus quasiment inexistant !

                Avec l’explosion des ventes de véhicules, les consommateurs chinois se doivent de se tenir sur leur garde, car la qualité générale d’un véhicule n’est pas, malheureusement, le critère premier des primo accédants, le critère principal étant plutôt le prix du véhicule (nous ne parlons évidemment pas de ceux qui ont de l’argent, ni même des fonctionnaires corrompus, qui eux achètent des véhicules de marques étrangères [des événements récents prouvent que ce n’est pas forcément un gage de qualité, les récentes affaires de Toyota et de plusieurs autres constructeurs en témoignent ; mais la différence essentielle est que la plupart des marques occidentales rappellent régulièrement certains de leur véhicule ; en Chine, cela n’est encore jamais arrivé !!)

                Ce n’est donc pas un hasard, si, corrompus et fortunés chinois ne se ruent pas sur les véhicules de marques nationales, mais plutôt sur les grosses cylindrées allemandes ou américaines. Nous ajoutons que l’observation et le contrôle des propriétaires de ces grosses cylindrées, dans les villes et dans les campagnes chinoises, seraient un bon moyen pour détecter les fonctionnaires chinois corrompus, car plus ils sont corrompus, plus le niveau de leur gamme de voitures s’élève !! Cette « montée en gamme », ce faisant comme de juste, aux frais du contribuable chinois !!

 

Source : 凤凰网

Wangyoann

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article