Google en Chine : une histoire faite de haut et surtout de bas ! (2/3)

Publié le par wangyoann

Deuxième période : 2000 - février 2002 (2/3)

La fin de l’année 1999 est marquée par la fermeture successive de nombreux sites internet chinois, les débuts de ce qu’on appelle « la grande muraille du Net » qui date de cette période ! Wen Yunchao (notre internaute qui commença à surfer sur l’internet dès son apparition en Chine) trouva toutefois des parades pour contourner la censure chinoise. Il faisait ses recherches sur internet à l’aide d’un « serveur mandataire » (ou proxy, c'est-à-dire un ordinateur intermédiaire) ; mais rapidement le continu des textes (et non plus la recherche en elle-même) qui fut la proie du « filtre de caractères » (过滤子). Les murs de la « grande muraille du net » étaient ainsi posés !

La reconnaissance de caractères du système employé par le gouvernement chinois afin de contrôler ce qui est publié et accessible en langue chinoise, provoque souvent quelques soucis pour ceux qui rédigent des textes et qui souhaitent les publiés sur le Net. Un cas particulièrement comique est ainsi relevé dans l’article de Tian Lu. Un journaliste du 南方都市报, le 16 décembre dernier a vu son article refusé de publication, car le système de « contrôle des caractères » avait repéré une anomalie, en chinois la phrase est « 港口交通管制等领域 » (le contrôle de gestion du transport du port et autres…) ; le système a repéré les deux caractères « 口交 » (fellation) dans la phrase, sans analysé le sens, le contenu de celle-ci, car ce sont bien les deux premiers caractères qui forment un mot (港口, port) et les deux suivants qui forment un deuxième mot (交通, transport), et non les deux caractères du milieu. Mais ce genre de système informatique ne peut pas être sensible à ce genre de subtilités, puisqu’il ne fait que repérer dans les textes la juxtaposition de caractères « interdits » !

                L’arrivée de systèmes de contrôle de plus en plus complexes oblige les internautes chinois à se spécialiser, à étudier toujours plus pour pouvoir trouver d’éventuelles parades à la grande muraille du net chinois. Les néophytes du Net n’ont qu’une seule possibilité : faire avec et se soumettre aux limitations imposées par le gouvernement chinois !

              Mais le « débarquement » de Google en Chine en 2002 chamboula quelque peu le paysage du net chinois. Très vite, les internautes chinois, grâce au moteur de recherche de Google, pouvaient contournés aisément les barrières imposées par le gouvernement en utilisant simplement le moteur de recherches de Google. Les internautes chinois avaient donc accès à de nombreuses informations censurées normalement par le gouvernement chinois, mais qui grâce à Google était accessible facilement, il suffisait d’entrer sa requête sur Google et cliquer sur « Rechercher » ! Il en était de même pour les informations sensibles, les occurrences les plus pertinentes apparaissaient directement dans les premiers résultats de la recherche ! La réaction du gouvernement chinois ne se fit pas attendre, le 3 mars 2002, Google fut complètement bloqué, et ce, jusqu’au 12 mars. Pendant ces 9 jours, Google se résolu a fourni au gouvernement chinois la solution pour contrer son système « Web cache » ; les internautes se retrouvèrent donc encore fois face aux murailles de net chinois !

 

(Fin demain)

Wangyoann.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article