Il gagne 10 000 yuan pour avoir dénoncé des sites pornos !

Publié le par wangyoann

     Au Shanxi (山西), un étudiant fraichement diplômé vient de se voir attribuer la somme de 10 000 yuan (environ 1000 euros), pour avoir dénoncé au « bureau chargé de la lutte contre la pornographie », 32 sites internet. Face au nombre de sites révélé, ce même bureau a décidé de lui offrir cette prime de 1000 euros. On observe, il est vrai, de la Chine, un raidissement des mesures de contrôles envers les sites pornographiques, les sites tournés vers les débats sociaux et politiques, etc.

     Xiao Zhang, le nom de cet étudiant, aurait eu l’idée de dénoncer ces sites, car « ils nous nuisaient [à lui et à ses amis] ». Les 32 sites internet qu’ils ont rapportés ont tous été fermés depuis, quant au sort de leur dirigeant, nous n’avons aucune nouvelle d’eux !

     Ces fortes récompenses remises à des délateurs sont une pratique extrêmement courante en Chine (et partout ailleurs, évidemment !) ; mais en Chine, les conséquences pour les contrevenants ne sont évidemment pas les mêmes que dans les pays démocratiques : procédures judiciaires inaccessibles pour la défense, avocats incapables de faire leur métier, et surtout des prisons d’où des informations ne filtrent jamais (attention, le dernier sujet est un secret d’État, à l’instar de la condition de vie des détenus, etc.) !

     Ce qui nous surprend c’est l’ampleur et l’insistance à traiter cette question dans les médias, pourquoi ? pour éviter de parler de sujets plus fâcheux ? Peut-être !!

Source : 新华网, 10 janvier 2010.

Wangyoann.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article