La pollution en Chine provient essentiellement de l’agriculture ! (1/2)

Publié le par wangyoann

                La première enquête nationale sur l’étendue des sources de pollution a été publiée à la mi-février ! Des résultats et des chiffres qui font froid dans le dos, ils montrent l’ampleur et les origines du problème en Chine.

 

                Un des résultats qui a surpris de nombreux experts est la proportion considérable de l’agriculture dans l’enquête sur la pollution : « elle est le secteur le plus polluant devant l’industrie » (quand on sait que l’industrie chinoise est extrêmement polluante, on envisage le pire sur les produis agricoles chinois) dans le rejet de produits chimiques dans l’eau !

 

 

Grand vide autour des mesures à adopter :


                La pollution est un sujet de plus en plus abordé par les autorités chinoises, la multiplication des cas de contamination a obligé les autorités à se pencher sur ce problème.

 

                Le projet appelé « 11 mai » évoque très clairement des objectifs de diminution de rejets polluants dans l’atmosphère, objectifs pour la première fois chiffrés : « diminution de 10 % des rejets polluants en 2010 par rapport à 2005 » ! Mais voila le hic qui se profile, comme le souligne le journaliste Zhang Ruidan dans son article : « la Chine ne connaît pas la réalité des origines de la pollution », nous pouvons donc ajouter : alors à quoi sert-il de donner des objectifs chiffrés quand la base des chiffres n’est pas exacte ? (Peut-être pour des raisons de communication ! Les hommes politiques français sont très forts eux aussi dans l’embrouillamini de chiffres et dans leurs interprétations ! Ce n’est donc pas qu’une spécificité chinoise.)

 

                En mai 2007, le Conseil d’État publia le texte suivant : « avertissement sur l’ouverture de la première enquête de l’origine de la pollution dans toute la Chine ». Puis ce fut le ministère de l’Environnement qui a été chargé de mener l’enquête sous l’autorité du ministre adjoint de l’Environnement, Wang Yuqing. Ce ne sont pas moins de 570 000 enquêteurs qui ont été mobilisés pour cette enquête inédite, enquête qui porta sur « les sources industrielles, agricoles, de vie et des installations de traitement des eaux, soit plus de 6 millions de lieux supposés “ visités ” dans toute la Chine ». La liste des différents lieux et des résultats précis, chiffrés, pour chacun d’eux est inexistante ; les résultats qui viennent d’être publiés ne sont en réalité que la synthèse des divers éléments de l’enquête, il n’y a donc aucun moyen de vérifier si les chiffres correspondent bien aux lieux visités, ni a fortiori, si les lieux les plus pollués ont été intégrés aux résultats !

 

Nous doutons très fortement que les autorités locales du Shanxi et des autres provinces très polluées aient autorisé les équipes d’enquêteurs du ministère à procéder à des enquêtes de terrain sans surveillance, sans contrôle, sans pression !! On peut facilement constater par soi-même le peut de rigueur scientifique de ce rapport, il suffit pour cela de se rendre sur différents sites gouvernementaux pour se rendre compte que ce rapport n’est qu’un empilement de chiffres région par région, et non un relevé site par site des polluants constatés. La manipulation est d’autant plus facile quand tous les chiffres sont mélangés et lorsqu'ils ne sont rattachés à aucune note, documents scientifiques, résultats de tests précis… !!

 

Wangyoann

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article