Le barrage des Trois gorges, un barrage en danger ?

Publié le par wangyoann

            Le plus grand barrage hydraulique du monde va-t-il céder face aux assauts impétueux des eaux du Yangzi ? Cette question plutôt anodine il y a encore quelques années ne l’est plus du tout aujourd’hui au vu des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la Chine ces dernières semaines.

 

Le barrage en quelques chiffres :

 

            Quelques chiffres pour replacer les défis auxquels ont dû faire face les ingénieurs chinois, et surtout les défis auxquels devra résister le barrage dans les semaines et les années à venir. Long de 2,3 kilomètres, haut de 185 mètres, il fournit environ 3 % des besoins en électricité de l’ensemble de la Chine. D’un coût estimé à l’origine à environ 25 milliards de dollars, il aurait au moins coûté 50 milliards, de quoi remplir de nombreuses poches d’entrepreneurs et de fonctionnaires corrompus. Car n’oublions pas qu’en 2007, un article, publié par le Quotidien 每日电讯 (dépêche quotidienne), titrait un de ses articles « 三峡工程贪污5亿,只是冰山一角 » (500 millions de yuan de pots-de-vin durant les travaux du barrage des Trois gorges [et] ce n’est qu’une partie de l’iceberg) (1), démontre à lui seul l’étendu des malversations qui ont eu lieu lors de la construction du barrage.

 

            Le barrage a déjà subi une première fois cette année, le 20 juillet dernier, un « pic » dans le débit des eaux en crue ; en effet, ce débit est passé de 30 000-32 000 mètres cubes d’eau par seconde à 70 000 mètres cubes par seconde en l’espace de quelques jours. De tels niveaux n’avaient pas atteint depuis près de 10 ans, en 1998, au début de la construction du barrage ! Puis il y eut un répit de 5 jours, le débit revenant à niveau de 30 000 mètres cubes par seconde. Autour du 28 juillet dernier, le débit devait remonter vers les 60 000 mètres cubes par seconde.

 

            La hauteur des eaux dans le barrage fluctue beaucoup au gré des averses de pluie de la région et des régions en amont. La hauteur des eaux se situe en général entre 140 et 150 mètres, une hauteur bien inférieure aux estimations de départ, car c’est du niveau d’eau que dépend la fabrication d’électricité. Le 6 juin dernier, les eaux atteignaient une hauteur de 145 mètres, puis des averses torrentielles se sont abattues sur la région du Hubei faisant monter ce niveau à près de 160 mètres. Par ailleurs, cette « période de tests » (c'est-à-dire la période des grandes averses) est en principe terminée cette année. Mais les mêmes questions seront posées l’année prochaine, puis l’année suivante… Car, ce que l’on sait moins, c’est que les matériaux qui ont servi à la fabrication du barrage sont de piètre qualité, chaque année les travaux d’entretien et de renforcement du barrage coutent une véritable fortune !!

 

            La question principale posée par un certain nombre de personnes aujourd’hui en Chine est : le barrage peut-il céder ? Certains spécialistes chinois de la question n’ont plus un avis aussi tranché qu’il y a quelques années, selon eux le barrage peut « tenir » contre des crues et des débits d’eau encore plus puissante, certains avancent même d’une résistance à plus de 120 000 mètres cubes par seconde pour les plus optimistes d’entre eux. Toutefois, on constate la présence de plus en plus forte de responsables politiques sur les chaines de télévision chinoise (lors de crues importantes) où leurs discours restent inhabituellement mesurés !! Un signe peut-être qui montrerait que l’immense ouvrage qu’est le barrage des Trois Gorges n’est pas aussi invulnérable que le laissaient prétendre les caciques du parti au début de la conception du projet.

 

L’état du fleuve Changjiang reflet de cette Chine qui devient une immense poubelle ?


            Enfin, de nouvelles photos montrent le fleuve Changjiang après la seconde vague d’inondation de la fin du mois de juillet. Au vu de l’état du fleuve, nous frémissons quand nous savons que de nombreuses espèces présentent dans ses eaux sont consommées par de nombreux Chinois. La pollution touche, inutile de la rappeler, l’ensemble des fleuves de Chine ! Effrayant, on s’interroge sur ce que va léguer cette génération de dirigeants profiteurs et obnubilés par le seul roi qu’ils respectent, le roi « fric » ! De quoi vont hérités les générations futures, car si des décisions radicales ne sont pas prises (et surtout, si elles ne sont pas appliquées rapidement), difficile d’imaginer dans quel état sera ce pays dans 10 ou 20 ans !! Il n’y a qu’à observer ces photos qui montrent le barrage des Trois gorges après la seconde vague d’inondation !

 

trois-gorges-pollues2.gif

trois-gorges-pollues3.gif

trois-gorges-pollues4.gif

           Source: 凤凰网


 

(1) Article disponible à l’adresse suivante : http://www.xici.net/main.asp?url=/d123722391.htm

 

 

Source : 搜狐 et 凤凰网 

 

Wangyoann

 

Commenter cet article