Le « made in China » devient le « made in Egypt »

Publié le par wangyoann

     Face à la mauvaise réputation  toujours grandissante des produits chinois, les entreprises chinoises ont trouvé un nouveau créneau pour revendre leurs produits! La recette est extrêmement simple : créer des filiales dans des pays dont les coûts de revient sont plus faible qu’en Chine (elles payent leurs ouvriers égyptiens entre 70 et 110 euros !), et fabriqué sur place un maximum de produits à destination du reste monde.  C’est le principe même de la mondialisation !

    

     Sauf que depuis quelques années, les entreprises chinoises inondent tous les marchés mondiaux de tout un tas de produits : textiles, électroménager, véhicules, mobilier, appareils électroniques en tout genre, etc. Maintenant, afin de contourner les restrictions des autorités, en particulier des autorités européennes, les entreprises chinoises s’installent de plus en plus dans des pays étrangers où ils font travailler leurs propres ouvriers (ainsi que des locaux), ces entreprises s’installent dans des « zones libres », comme par exemple en Egypte à Port-Saïd, où 60% des produits importés sont exonérés de taxes (les entreprises chinoises y ont déjà investie plus de 200 millions d’euros), fabriquent en toute tranquillité leurs produits, puis elles les vendent à des prix défiant toute concurrence sur les marchés des pays développés, s’affranchissant ainsi des règles antidumping imposées par les autorités de Bruxelles.

    

     Étant donné que ces entreprises chinoises font fabriquer leurs produits en Égypte (mais également dans de nombreux autres pays africains), elles peuvent ainsi apposer sur leur marchandises : « made in Egypt » à la place du « made in China » (car souvent synonyme, et à juste raison,  de «  produits de mauvaise qualité ») ! Ces entreprises chinoises ont donc un nouveau terrain pour inonder davantage les marchés mondiaux, et pourront bientôt, par cette méthode, « exterminer » les industries encore existantes en Europe. On n’a pas fini de souffrir de la désindustrialisation en Europe, et surtout en France, à cause de cette concurrence déloyale !!!

 

Source: 凤凰周刊,décembre 2009.

 

Wangyoann

 

Commenter cet article