Le nombre de suicides de fonctionnaire en Chine explose !

Publié le par wangyoann

Les « suicidés » :

     Toutes les catégories de fonctionnaires sont touchées, du responsable de province au responsable d’un petit service administratif. Mais ce qui surprend, c’est que depuis environ un mois, cinq hauts fonctionnaires chinois se sont suicidés après que leur mise à pied fut divulguée dans la presse, concomitamment aux annonces officielles d’enquêtes plus poussées les concernant. Ces fonctionnaires sont (entre autres) Zhao Xianchun, ancien responsable adjoint du département de planification de la province du Ningxia ; Ge Xiang, ancien responsable du bureau de l’éducation du district de Wei au Hebei, etc. De très nombreux responsables du parti, de secrétaires du parti dans les campagnes et dans les villes, se sont aussi suicidés ! Les méthodes employées ne sont guères « originales » : défenestration, coup de pistolet, pendaison, ouverture des veines, etc. [Rien que de très basiques !]

 

Raisons de ces suicides :

     Il faut rappeler que depuis quelques mois (depuis le milieu de l’année 2009), le gouvernement chinois a lancé une nouvelle vague d’enquêtes pour lutter contre la corruption de fonctionnaires. Il semblerait que les résultats de certaines enquêtes commencent à se faire remarquer, cette vague de suicides tendant à confirmer cela. Ma Haoliang, journaliste auteur de l’article, avance deux raisons à ces suicides :

1) Ils craignent les effets des sanctions qui s’abattraient sur eux, à cause des accusations de corruption [en Chine, les personnes accusées de corruption risquent la peine de mort !] dont ils font l’objet.

     En effet, les sanctions que doivent subir ceux qui sont accusés de corruption en Chine sont impitoyables : une longue peine de prison (dans des établissements dont on ne sait presque rien, à l’image des conditions de vie des détenus), voire subir une exécution publique pour ceux qui ont participé à un réseau de corruption de vaste ampleur. Afin d’échapper à ces terribles humiliations, une partie de ces fonctionnaires corrompus préfèrent se suicider.

2) La pression au travail et la pression de la vie de tous les jours seraient trop fortes pour l’autre partie des fonctionnaires qui ont choisi de se suicider. Ils ne voient donc dans ce geste que le moyen ultime pour fuir d’autres pressions supplémentaires à venir : pression médiatique et pression familiale.

     Les fonctionnaires chinois (cadres dirigeants) sont soumis à un stress permanent, car les promotions dépendent d’une part des hongbao (红包) distribués aux supérieurs, et d’autre part des résultats et des performances affichés par ces fonctionnaires. Il n’est pas besoin d’expliquer pourquoi tant de chiffres, publiés par le gouvernement chinois, sont faux !

     La culture du chiffre est donc un autre facteur important de la manipulation des chiffres officiels en Chine, de là à dire que tous les chiffres publiés en Chine par le gouvernement chinois sont faux, il n’y a qu’un pas, mais que nous ne franchissons pas pour le moment ! Cela viendra peut-être.

 

Source : 凤凰周刊, mi-janvier 2010.

Wangyoann.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article