Le TGV chinois décolle !

Publié le par wangyoann

 

                La Chine est entrée dans « l’ère du train à grande vitesse ». Depuis deux ans, les lignes se sont en effet multipliées : Pékin-Tianjin en 2008, Wuhan-Canton en 2009, Pékin-Shanghai en 2010, Canton-Shenzhen-Hong Kong en 2010 également, etc. Et ce n’est pas fini, 123 projets de train à grande vitesse ont été mis sur les rails en 2009, il n’est prévu jusqu’à présent « que » 70 projets en 2010 !

                Le véritable décollage dans le déploiement du TGV chinois se fera entre 2010 et 2012. Cette année-là (2012), le réseau ferré du train à grande vitesse chinois devrait atteindre les 40 000 kilomètres ! Plus de 13 000 kilomètres de voies spéciales devraient être aussi déployés pour le transport de marchandises, réseau qui reliera les grandes villes chinoises. Un des mots d’ordre des autorités pour le déploiement des chemins de fer en Chine est « une à huit heures pour rejoindre le centre de Pékin », et cela à partir de n’importe quelle grande ville chinoise !

                Derrière ces projets faramineux qui se comptent en milliards de yuan (voire en quelques dizaines de milliards), de nombreuses villes sur le trajet de ces lignes de chemin de fer tentent par tous les moyens de faire arrêter le train dans leur ville ! L’immense magot de la construction de ces lignes de chemin de fer attise en effet les convoitises, on comprend pourquoi ces villes se battent avec une telle férocité !

                Mais le développement de toute cette infrastructure à un cout très élevé, évalué à l’origine à quelques milliards d’euros, les couts se montent déjà à plusieurs dizaines de milliards d’euros. Le ministre du réseau ferré chinois, Liu Zhijun, a révélé, lors d’une réunion de travail sur le chemin de fer chinois, qu’en 2009, la construction du réseau avait couté pas moins de 60 milliards d’euros (toujours selon des chiffres officiels !), soit une augmentation de 80 % par rapport aux estimations initiales ! Les prévisions du gouvernement font état de couts annuels, pour les trois années à venir de 70 à 80 milliards d’euros par an ! Un économiste chinois, Xie Congjun, prévoit à l’horizon 2020, une dette des réseaux ferrés chinois de plus de 300 milliards d’euros ! La part de l’État chinois (gouvernement central plus administrations locales) dans la fabrication et le développement du réseau ferré serait de plus de 90 % !! Pas de quoi alléger le budget de l’État chinois, qui est déjà bien endetté !!

                Autre mauvaise nouvelle pour le TGV chinois, les prix pratiqués sont tellement élevés que les passagers chinois le boudent ! Les ennuis s’accumulent et les budgets explosent, mais cela ne pourra continuer indéfiniment !

 

Source : 新世纪周刊

Wangyoann.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article