Les 20-30 ans se marient vite, mais ils divorcent presque aussi vite !

Publié le par wangyoann

                Pour définir la génération dont chacun fait partie, les Chinois se désignent par la décennie à laquelle ils appartiennent, par exemple « après 80, après 90… » (80, 90) pour signifier en fait « né après 1980, après 1990… ». Ces petites explications préliminaires pour aborder le thème qui nous intéresse aujourd’hui : le mariage des jeunes chinois nés après 1980 (ceux qui sont nés en 1980 font également parties de cette décennie !), c'est-à-dire la génération des 20-30 ans aujourd'hui.

                Aujourd’hui on définit même cette génération en chinois « 闪婚后悔马上闪离 » (regrets d’un mariage éclair, on divorce aussitôt en éclair).

                Cette génération de petits empereurs qui reste de plus en plus longtemps chez ses parents, qui ne s’occupe de rien à la maison, ne sachant ni faire la cuisine, ni les travaux ménagers, a tendance à se marier aussi vite qu’elle divorce.

                Quelques exemples illustrent la mentalité de cette nouvelle génération obnubilée par l’argent : « 我们刚到云南,我请他买个礼物送给我,他买了一只2000多块的手镯,却问我要一半费用 » (nous venions d’arriver au Yunnan, je l’ai invité à m’offrir un cadeau, il a acheté un bracelet à 2000 yuan, mais il m’a demandé [de lui rembourser] la moitié de la somme). Après cette expérience surprenante, Xiao Li (la jeune femme de 26 ans qui s’est vue ci-dessus demander d’être remboursée par son mari) a immédiatement évoqué le divorce. Marié depuis seulement 3 mois, ce voyage était le premier qu’ils faisaient ensemble. Durant ce voyage, ils décidèrent de payer chacun de leur côté ce qu’ils dépensaient, partage en 2 des frais d’essence (ils voyagèrent en voiture pour se rendre dans la province du Yunnan), des frais d’autoroute, des restaurants, des hôtels… jusqu’au cadeau du mari à sa femme ! C’est vraiment culotté !

                Un autre exemple est le couple formé par Xiao Jie et Xiao Gang. L’un et l’autre ont toujours grandi dans leur famille respective, en ne faisant strictement rien à la maison. Après leur mariage, ils se sont retrouvés dans un nouvel appartement. Très occupé par leur travail respectif, ne sachant ni faire la cuisine, ni les travaux ménagers, ils ont décidé de rentrer chez leurs parents pour y vivre la semaine, puis retourner dans leur appartement le week-end après avoir fait les courses avec leurs parents !! Seulement 2 jours ensemble par semaine, ils trouvent quand même le moyen de se disputer comme des chiffonniers soit parce que l’un n’a pas eu le courage de laver ses vêtements, soit parce que l’autre refuse de faire le ménage ; les disputes se sont multipliées, et le divorce a déjà été évoqué à de nombreuses reprises. Ils vivent séparés aujourd’hui, jusqu’à ce que le divorce soit prononcé ?

                D’autres exemples pourraient encore illustrer cette impréparation au mariage de nombreux couples chinois.

                D’après les statistiques de la ville de Shanghai, l’année dernière, il y eut en moyenne 102 couples qui divorcèrent par jour, les moins de 30 ans représentaient la grande majorité des couples (en tout, ce sont plus de 5800 couples qui décidèrent de divorcer en 2009 à Shanghai)

                Les statistiques pour la ville de Pékin semblent être un peu plus précises. Près de 25 000 couples ont divorcé, dont pour 20 % d’entre eux la séparation définitive fut décidée moins de 3 ans après le mariage ; 1/3 se sont séparés moins de 5 ans plus tard ; 5 % moins après moins d’un an de mariage ; 52 couples ont décidé de divorcer après moins d’un mois de mariage !! Comme à Shanghai, la génération née dans les années 80 est surreprésentée dans ces statistiques.

 

Source : 搜狐

Wangyoann.

Commenter cet article