Les 47 « supervilles de consommation » en Chine !

Publié le par wangyoann

            En 2009, la population urbaine en Chine dépassait les 630 millions de personnes, soit près d’un habitant sur deux. D’après une enquête menée par le magazine Tianxia (天下, peut être traduit de différente manière, comme la Chine, le monde…), dans 14 grandes villes chinoises le PIB par habitant dépasserait 10000 dollars américains. Les statisticiens prévoient qu’en 2030, la population urbaine atteindra 1 milliard de personnes !


            Il est indubitable que l’amélioration des conditions de vie dans les villes depuis 30 ans a été spectaculaire : amélioration de l’hygiène, développement d’une offre importante de logement (même si le système de « délivrance » de logement par les unités de travail a été supprimé à la fin des années 1990), des transports de plus en plus performants et plus agréables à emprunter ; des infrastructures, elles aussi plus modernes, tempérées toutefois par une qualité de fabrication qui laisse bien souvent à désirer et dont la facture risque d’être extrêmement salée dans quelques années.


            Les villes (« villes et banlieues dont la population est non agricole ») de plus d’un million de personnes dépassent la cinquantaine (près de 55 selon les dernières statistiques). C’est donc dans ces grandes villes que le pouvoir d’achat a le plus augmenté ces 3 dernières années (augmentation de plus de 10 % ; enfin bon, les chiffres sont encore et toujours à prendre avec de très grandes pincettes), 47 d’entre elles constituent même des « supervilles de consommation » où le pouvoir d’achat moyen est supérieur à 10000 dollars américains. Ces « supervilles de consommation » représenteraient en tant que « marché de commerce au détail » (pour cette partie de la population chinoise qui réside dans ces « supervilles »), la modique somme de 6600 milliards de yuan (soit plus de 780 milliards d’euros), pour seulement 350 millions de Chinois ! Où là là, ces chiffres doivent en faire saliver plus d’un !

 


Source : 新世纪周刊

 

Wangyoann

 

Commenter cet article