Les ventes de billet de l’expo universelle de Shanghai seraient-elles un fiasco !

Publié le par wangyoann

            Nous avons appris, il y a de cela quelques jours, que près de 93 % des billets mis en vente pour l’exposition universelle de Shanghai avaient déjà été vendus ! Inutile de vous dire que nous n’avions pas cru un seul instant les chiffres fournis par les autorités de Shanghai ! Sauf si lesdits billets ont été « refourgués » par l’exposition aux différentes agences de voyages et autres organes publics, dans le but de soigner les chiffres de ventes de l’expo elle-même, permettre ainsi d’afficher le succès de l’exposition universelle avant qu’elle n’ait ouvert ses portes ! Bien évidemment, nous penchons pour cette interprétation-là !

            Voici qu’un deuxième élément vient mettre de l’eau à notre moulin. Les autorités de Shanghai viennent en effet de proclamer lors d’une conférence de presse (nous vous évitons tout le baratin habituel dans lequel tous les responsables ont déclaré qu’ils souhaitaient : « une grande réussite de l’exposition, qu’elle soit inoubliable, blablabla… ») un « allongement des congés pour les travailleurs shanghaiens ».

L’ouverture de l’exposition tombe justement le 1er mai, or les autorités de Shanghai ont décidé d’offrir des congés aux travailleurs de la ville (tout le monde ne bénéficiera pas de cette mesure) du 30 avril au 4 mai ! Mais attention, les « congés à la chinoise » ne sont pas des « congés à la française ». Le "piège" est qu’en Chine on comptabilise dans les congés "officiels" le samedi et le dimanche ! Prenons deux petits exemples pour bien nous faire comprendre, exemples pour les mois d’avril et de mai.

 

Des congés moins longs qu’affichés !

            Aux mois d’avril et de mai, les Chinois fêteront les morts (5 avril) et le 1er mai (fête du Travail). Les autorités chinoises disent qu’officiellement pendant « la fête des morts, 3 jours de congé sont offerts aux travailleurs chinois », le même discours est formulé pour la fête du travail. Mais qu’en est-il vraiment ?

            Tout d’abord, si on regarde un calendrier, on constate que les 3 et 4 avril sont respectivement un samedi et un dimanche ! Hum hum, normalement ces jours-là les Chinois ne travaillent pas (nous parlons des fonctionnaires, des travailleurs qui ont un emploi relativement normal…) ! Donc en réalité il n’y a qu’un seul jour de congé, si nous calculons bien ! Même chose pour le 1er, le 2 et le 3 mai, ces trois jours sont considérés comme des congés. Pourtant en réalité, seule la journée du 3 mai est une journée de congé !

            Deuxièmement, les congés « offerts » en Chine doivent être la plupart du temps compensé par un simple déplacement de la (ou des) journée: la « journée de repos » doit être récupérée ultérieurement. Expliquons-nous. Si la ville où vous travaillez a décrété une journée de repos tel jour, vous devrez récupérer cette journée un samedi ou un dimanche, soit avant la « journée de repos » décrété, soit après !

            Donc au final, s’agit-il de véritable congé ou non ? La réalité nuance quand même le beau discours des officiels chinois !

 

Des ventes décevantes ?

            Les chiffres de vente ne sont donc que des chiffres artificiels, car ce sont ensuite les organismes subalternes qui sont chargés de revendre les billets. De cette manière, les responsables politiques de la ville peuvent se targuer d’excellentes ventes de billets, pensant que de cette manière l’exposition est déjà un succès avant même d’avoir ouvert ses portes !

            Durant la même conférence, les autorités de Shanghai proclamèrent également que « chaque famille résidente de Shanghai se verra attribué un billet d’entrée gratuite dans l’exposition, ainsi qu’une carte commémorative de transport d’une valeur de 200 yuan » ! Si cette offre soudaine n’est pas un aveu de la faiblesse des ventes de billets, qu’est-ce que cela peut bien être ? Ce qui est clair, c’est que les autorités ont une véritable trouille que l’exposition universelle soit un échec ! On peut les comprendre, car si cela était le cas, de nombreuses têtes devraient tomber, ils devraient dire alors adieu à : pognon, superbes logements, maîtresses et compagnie (on serait presque triste pour eux s’ils échouaient, car le retour à une vie « normale » promettrait d'être un vrai choc !) !

 

Source : Souhu 搜狐

Wangyoann

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

wangyoann 06/04/2010 04:40


Bonjour Roger,

Ne vous inquiétez pas, nous gardons notre calme. Nous vous rappelons que notre blog est situé en France, donc bien sûr nous bénéficions d'une certaine liberté (nous n’avons jamais prétendu le
contraire). Tous les textes que nous mettons sur notre blog sont publiés dans la presse chinoise, ils ont donc au préalable reçu l'accord du bureau de la censure du gouvernement chinois avant
d'être publiés; par conséquent, pourquoi serions-nous censurés ?

Votre simple commentaire sur la connaissance de 1000 caractères pour lire le chinois montre que vous ne connaissez pas du tout cette langue. Vous verrez par vous-même, si vous décidez un jour
d’apprendre cette langue, que ce ne sont pas 1000 caractères, mais bien plutôt de 3000 à 5000 qu’il faut connaître pour lire correctement la presse chinoise.

« Vous, vous préférez écrire en majuscules, plutôt que d'essayer de comprendre ». Cette phrase nous laisse quelque peu perplexes, essayez de comprendre quoi ? La vision que vous avez de la Chine
?

« Je ne discute pas du fond, juste de la forme », oui c’est très précisément ce que nous vous reprochons. Le « fond » ne semble pas vous intéressez, vous préférez sans aucun doute vous cantonner à
tout ce qui est superficiel (tout du moins sur la Chine) ? Et vous voulez ensuite que nous comprenions votre vision ?

Ou encore cette phrase : « Même en prenant vos calculs, "nous sommes plus proches de 2500 euros par mois en «équivalent de pouvoir d’achat»" avec logement de fonction (et internet) » [entre nous,
votre salaire nous est encore inconnu, nous supposons donc qu’il doit être supérieur à celui du professeur de Ningbo]. Oui, mais vous semblez oublier que le salaire d’un professeur de français
n’est calculé et versé que sur 9 mois, les 3 autres mois, il ne touche rien ! Par ailleurs, un professeur chinois débutant touche entre 3000 et 3500 yuan par mois, considérez-vous qu’il est lui
aussi un privilégié, un travailleur qui roule sur l’or ? Les professeurs chinois bénéficient de trois avantages que les professeurs français n’ont pas : une meilleure assurance sociale, ils
cotisent pour leur retraite et enfin ils bénéficient d’une aide à l’acquisition d'un logement ! Vous, si vous travaillez à l’Alliance, vous bénéficiez d’une partie de ces « avantages » (cotisation
retraite, assurance sociale, et meilleur salaire !), le professeur de français à Ningbo, lui, n’en bénéficie pas ! Enfin, en suivant votre raisonnement, un maître de langue (de nationalité
chinoise) enseignant en France et gagnant 1500 euros par mois doit vous scandaliser, puisqu’en faisant la conversion, nous arrivons à un salaire « équivalent de pouvoir d’achat » (pour la Chine) à
plus de 10 000 euros par mois. Mais c’est un profiteur ce maître de langue, c’est un salaire honteux, nous direz-vous, non ? Et au fait Roger, combien gagne un professeur de l’Alliance française
par mois ? 8000, 9000 10000 yuan, et ces chiffres ne vous interpellent pas ?

De toute évidence, plus on écrit, plus la probabilité de commettre des fautes augmente, par conséquent, nous avouons qu'il nous arrive de faire des fautes. C’est très certainement le seul point sur
lequel nous pouvons tomber d’accord.

Nous conclurons enfin sur ces quelques mots de Danielle Leeman-Bouix, pleins de bon sens et surtout pleins d’humilité devant notre langue : « Avoir la haute main sur l’emploi des formes et détenir
le secret des sens sont les marques d’un grand pouvoir ; les tyrans ne s’y trompent pas, dont le rêve est d’imposer à tous une langue qui pérenniserait leur propre vision du monde… Il me semble que
l’édiction de « règles » dont le fondement n’est pas toujours justifié ni la vérification, non plus, systématique, relève du même principe : il ne fait aucun doute que le grammairien est passionné
par son domaine et cherche à transmettre un patrimoine… Pour sauvegarder son identité – il est le seul détenteur d’un savoir – et le prestige à elle attaché, avec toutes les satisfactions
narcissiques que cela implique, ne lui faut-il pas prendre garde à préserver son irremplaçabilité : de larges zones d’ombre ou d’arbitraires où seule sa parole fera autorité ? […] Ce que l’on peut
reprocher aux grammairiens, c’est de présenter les « règles » comme des vérités et non comme des hypothèses et de qualifier de « faute » ou d’exclure ce qui n’est peut-être qu’un écart relatif,
n’étant repérable que par référence à une règle dont rien ne garantit qu’elle en soit vraiment une ».

(P.-S. il est en tout cas plus intéressant de discuter avec vous Roger, qu’avec les progouvernements chinois que nous avons déjà rencontrés sur notre blog et sur d’autres forums, au moins avec vous
un dialogue peut s’instaurer.)

Bien cordialement,

Wangyoann


roger 05/04/2010 15:19


Cher Yoann, bonjour!

Vous vous faites beaucoup de cinéma à mon propos.
Entre une phrase correcte et des analyses hâtives complètement à côté de la plaque...
En particulier, vous ignorez absolument tout de ma connaissance du chinois. Vous supputez.
Vous m'avez bien fait rire quand vous m'avez attribué ce que j'estimais être le progrès: merci.
Bien sûr que non, je ne veux pas que vous vous fassiez l'écho de la propagande.
Quand bien même je le souhaiterais, vous ne le feriez pas.
Ma politesse a seulement voulu que je traite de "subjectives" vos attaques à boulets rouges.
Au moins, vous ne pourrez pas prétendre être censuré pour écrire votre blog.
Mais cette liberté que vous avez, vous n'en soufflez mot dans votre blog.
Vous, vous préférez écrire en majuscules, plutôt que d'essayer de comprendre.
Même en prenant vos calculs, "nous sommes plus proches de 2500 euros par mois en «équivalent de pouvoir d’achat»" avec logement de fonction (et internet).
Bien des profs en France seraient heureux d'avoir autant.
Je note enfin que votre prose, outre l'utilisation outrancière du "nous", laisse à désirer, lorsque vous sortez de vos gonds.
J'espère que vous n'enseignez pas.
Je ne relèverai pas vos fautes de grammaire, mais croyez-moi (relisez-vous), il y en a énormément.
Allons, il vous faut apprendre à garder votre calme. Vous verrez, ça ira mieux après 30 ans (lol).

Cordialement.


wangyoann 04/04/2010 12:07


Bonjour Roger ou (Luojie « simple professeur de français en Chine »)

La première réponse que je vais vous faire est extrêmement simple, si vous n’aimez pas notre blog rien ne vous empêche d’aller sur les très nombreux autres sites, forums, blogs, qui parlent de la
Chine, ou plutôt qui marchent dans les mêmes souliers que la honteuse propagande chinoise ! En allant sur le Net, vous trouverez sans aucun problème suffisamment de blogs « positifs » sur la Chine
pour rassasier votre manque de « positive-attitude » !!
Les quêtes organisées : oui vous avez raison, elles existent en Chine, mais à quoi servent-elles sinon à masquer l’incompétence incroyable des autorités locales dans la gestion de l’eau des régions
du sud de la Chine, gestion calamiteuse jamais reprise dans les journaux chinois (ou si peu) ! Par ailleurs, y a-t-il de bonnes âmes, des personnes charitables en Chine pour venir en aide à des
sinistrés lorsque des catastrophes surgissent en Chine, nous croyons que nous n’avons pas besoin de répondre à cette question, mais nous allons le faire pour vous Roger, bien sûr il y en a ; des
gens ont-ils donné de l’argent pour les sinistrés, bien sûr qu’il y en a. Mais la question fondamentale est : où va passer cet argent ? peut-on connaître les bénéficiaires finaux de ces élans de
générosité ? BIEN SÛR QUE NON, car là encore ce sont des fonctionnaires qui gèrent les sommes reçues !! Et c’est tout ce système, de manière générale, que nous souhaitons dénoncer à travers notre
blog.
Autre point que vous ne semblez par comprendre : notre blog n’est pas le reflet ou l’écho de tout ce que la presse chinoise publie (nous en perdrions la tête) ! Sinon vous verriez des articles
comme dans les bulletins d’informations de la télévision centrale [à la « stalinienne »] : « Hu Jintao à reçu une délégation de dirigeants japonais… Wen Jiabao, en déplacement dans le sud de la
Chine… »). Si vous souhaitez lire ce type d’information sur notre blog, autant vous le dire net : Il n’y en aura JAMAIS sur notre blog.
« Votre présentation de la Chine se fait donc à travers votre point de vue sélectif, et subjectif ». On croit tombée des nues en lisant votre de commentaire ! TOUTES LES PUBLICATIONS, quelle
qu’elle soit, sont des sélections (n’importe qui abordant un sujet le fait en négligeant de parler d’autres sujets, donc un choix doit être fait !) que nous faisons tous les jours : soit parce que
telle ou telle information nous intéresse (nouveaux projets de réformes…), soit parce que telle autre information touche à un problème économique, sociétal… plus large. Donc, écrire que nous
n’avons pas de point de vue objectif, nous laisse tout bonnement pantois devant une affirmation si naïve ! La lecture de la presse chinoise demande de sélectionner les articles que nous voulons «
publier », alors oui nous avouons faire un choix dans la publication de nos textes (lol) !
Puisque vous semblez être en Chine, nous supposons que vous lisez la presse chinoise, que vous communiquez avec des Chinois, mais si vous lisiez davantage de titres un peu critiques sur le
gouvernement chinois (nous n'avons remarqué qu'un peu plus tard que vous ne lisiez pas le chinois) et que vous communiquiez davantage avec des Chinois, peut-être modifierez-vous quelque peu votre
point de vue.
Comme indiqué dans le bref descriptif de notre blog, nous nous faisons en partie le relai de ce que nous trouvons dans la presse un peu « plus libre » en Chine, et nous pouvons vous dire que le ton
de leurs articles n’est pas celui « d’une pie qui chante » !!
Vous avez mis en exemple de nombreux sujets concernant la politique française, sujets nous vous rappelons qui sont quasiment impubliables en Chine, en effet, comment parler d’un secrétaire d’État
(ou d’un ministre, ou d’un ministre adjoint) qui dilapide l’argent du contribuable chinois : vous ne verrez pas ce type d’information dans la presse chinoise, tout simplement parce que ce genre
d’information est classé « secret défense » !
Vous mettez également dans votre commentaire, l’annonce d’un « poste de professeur de français et de l’attribution d’un logement de fonction ; un salaire de 5700 yuan pour un jeune sans famille »
(nous ne pouvons pas vous dire si l’occupant de ce poste à une famille ou non !), mais votre calcul est des plus étrange ! En retirant les divers frais de la vie de tous les jours : nourriture,
eau, électricité, vêtements, quelques sorties… on doit arriver à un résultat net à la fin du mois, pour le professeur en question, de 400-450 euros ! Or vous faites passer la somme de 500 euros à
un équivalent de 5000 euros. VOUS ÊTES VOUS-MÊME EN PLEIN DÉLIRE Roger, la conversion actuelle est de l’ordre d’un coefficient de 6 à 7, donc nous sommes plus proches de 2500 euros par mois en «
équivalent de pouvoir d’achat », et non 5000 ! Et vous Roger, combien gagnez-vous par mois ? Si vous enseignez à l’Alliance, votre salaire devrait être plus important que le professeur titulaire du
poste ci-dessus (mais si vous ne travaillez pas à l’Alliance, toutes nos excuses).
Les journalistes que vous citer « Pierre Haski, Bruno Philipp… » formulent des critiques, parfois sévères, sur la Chine (n’y en a-t-il pas en France, ou là aussi vous portez encore des œillères
dans la lecture de la presse française ?). Que pensez-vous alors des commentaires d’un spécialiste de la Chine comme Jean-Luc Domenach qui ne lâchent pas ses mots sur les fonctionnaires «
ploutocrates » chinois ? Nous vous conseillons au passage de lire l’un de ses derniers livres « La Chine m’inquiète ». Vous seriez ainsi seul contre tous, « Roger le clairvoyant » (qui ne parle pas
et ne lit pas le chinois), le gouvernement chinois est juste, équitable et les fonctionnaires chinois ne s’en mettent pas plein les poches.
La méthode de langue employée dans cette école est une des méthodes disponibles utilisées pour des élèves de lycée. (Peut-être êtes-vous un professeur de français qui utilise les méthodes « Taxi,
Festival »… de l’Alliance ? Une méthode que les étudiants chinois qui arrivent en France désolés d’avoir un niveau si faible en français, car ils n’ont quasiment rien appris dans les cours de
l’Alliance française ? Si vous faites parties de l’Alliance, on ne peut que vous dire bravo en effet ! [Nous parlons dans ce dernier cas d’élèves chinois qui suivirent des cours de français à la
Sorbonne, étudiants passés auparavant entre les mains de l’Alliance en Chine]).
Dans votre dernière partie, nous vous citons « Il n'est pas possible de maîtriser le chinois en lecture, si on n'est pas passionné. Si c'est bien vous le traducteur des journaux chinois, même si
1000 caractères sont suffisants, vous êtes, ou avez été, passionné de la Chine ». Étrange, votre première phrase ; n’est-ce pas un aveu de votre méconnaissance de la langue chinoise ? Et le sens de
votre deuxième phrase est-il le suivant : il suffit de connaître 1000 caractères chinois pour lire la presse chinoise ? Cette phrase montre votre IGNORANCE COMPLÈTE de cette langue, et donc que
vous êtes dans l’incapacité totale de lire la presse chinoise, et nous supposons en plus que vous ne pouvez sans doute pas communiquer avec des interlocuteurs chinois !! Nous ne savons pas depuis
combien de temps vous êtes en Chine, mais resté dans un pays pendant plusieurs années sans pouvoir parler la langue, ni, à fortiori, à la lire, n’est-ce pas là une preuve de votre suffisance envers
ce beau pays, est-ce une langue que vous jugez « inférieur » que vous ne preniez pas la peine de l’étudier ? Votre observation de la Chine ne doit donc s'opérer qu’au travers de l'oeil étroit d’un
expatrié français en Chine, expatrié qui appuie son jugement sur quelles sources ? Votre regard sur les tours en constructions, le nombre de voitures allemandes vendu dans l’année ? Et ensuite,
vous venez nous dire en substance que nous ne comprenons pas la Chine ! C’en est pitoyable.
En tout cas, ce que vous ne semblez pas comprendre Roger, outre que soyons passionnés par la langue chinoise, c’est que nous abhorrons ce système focalisé uniquement sur le dieu de l’argent, ou la
règle qui s’est instituée depuis quelques années est celle de la loi du fort ; qui trinque à votre avis, de cette règle générale : les bons, les brutes ou les truands ?
Bien sûr qu’il y a eu des progrès en Chine, toutefois c’est quoi pour vous le progrès ? Est-ce posséder 3 écrans plats en lieu et place d’un seul téléviseur, est-ce possédé 3 appartements à la
place d’un seul ? Si vous interrogiez plus souvent les Chinois qui ont bénéficié de ce « progrès » (c'est-à-dire les Chinois qui ont vécu les grands bouleversements de l’histoire récente en Chine :
arrivé du pouvoir communiste accompagné de grandes campagnes de purges, la campagne des 100 fleurs, le Grand bond en avant, la révolution culturelle) vous seriez très étonné d’apprendre que
beaucoup d’entre eux regrettent le temps de Mao Zedong (pas nous, nous vous rassurons), car durant ce temps-là ils avaient TOUS un travail garanti (sécurité de l’emploi), un logement fourni, des
soins gratuits (sorte de sécurité sociale)… Or aujourd’hui, qu’est-ce qui a remplacé l’ancien système : un système économique « calqué » sur le modèle américain, couplé à un système politique et
administratif d’une dictature où ceux qui ont le pouvoir contrôlent l’ensemble de la société tout en s’enrichissant honteusement sur le dos des contribuables chinois.
Vous ne semblez voir que les autoroutes, les aéroports, les tours en constructio


wangyoann 04/04/2010 13:07



Voilà la suite du message:


 


construction, les grands centres commerciaux… mais quels sont ceux qui peuvent profiter en priorité de tout cela : les corrompus du régime ; nous n’oublions pas, bien évidemment, une
partie de la classe moyenne qui en profite également (mais aux prix de quels sacrifices ?) ; quid, enfin,  du reste de la population ?  


Donc, la notion de progrès dépend du point sur lequel on se trouve, pour vous elle ne correspond ni plus ni moins qu’au confort matériel ! Nous pensons que vous « naviguez » dans
une « bulle » Alliance française.


Enfin, nous vous déconseillons fortement, sinon à avoir une attaque, de lire la presse taïwanaise (et la presse publiée à Hong Kong, mais comme vous ne lisez pas le chinois, cela ne doit vous
faire ni chaud ni froid d’apprendre que des critiques extrêmement fortes sont publiées dans ces deux régions), car là l’ensemble de votre « système » de compréhension de la Chine
s’écroulerait irrémédiablement !


Si vous souhaitez lire des « bonnes nouvelles » en provenance de Chine, vous savez ce qui vous reste à faire, continué à fermer les yeux sur la Chine moderne, et créer votre blog en
partenariat avec le Renmin ribao.


 


Bien Cordialement,


Wangyoann



roger 04/04/2010 08:46


Yoann, bonjour!

Je me permets de vous appeler par votre prénom, en signe d'amitié.
J'ai connu votre blog grâce à la phrase "Pour des infos originales sur la Chine, venez nous voir sur notre blog, il suffit pour cela de taper notre nom sur un moteur de recherches !!!". J'y ai
retrouvé votre blog et les points d'exclamation.
Bien sûr, j'ai lu "Blog sur la Chine depuis la Chine! Nous souhaitons faire partager aux lecteurs notre regard sur la Chine, et cela à travers la presse chinoise en chinois. Nous aborderons des
sujets qui suscitent une grande attention des quotidiens ou des hebdomadaires les plus pertinents de Chine".
J'avoue ne pas avoir compris le "pourquoi" de votre blog. En France, comme en Chine, on dit que "chaque médaille a son revers". Or vous n'abordez aucun sujet "positif". Il y a la catastrophique
sécheresse dans les régions Guangxi, Guizhou, Yunnan; avec une forte mobilisation en Chine. Des quêtes y sont organisées. Aucun mot dans votre blog, pas plus que dans les journaux français. Ça
m'étonnerait bien qu'aucun journal chinois n'en parle. Votre présentation de la Chine se fait donc à travers votre point de vue sélectif, et subjectif. De plus, est-ce que la vision des journaux
est le reflet de la réalité? Je ne crois pas. En France, les journaux parlent (et reparlent) de
- "Le secrétaire d'Etat à la Coopération et à la Francophonie, Alain Joyandet, se défend de ne pas avoir eu d'autre choix que de louer un jet privé pour 116.500 euros pour se rendre une conférence
internationale à la Martinique!!!",
- "Le secrétaire d'Etat à la fonction publique, Georges Tron, serait bien locataire à Paris d'un appartement à loyer modéré, contrairement à ce qu'il affirme!!!",
- "Alain Juppé a, lui, beaucoup plus de chance que Patrick Devedjian : dès la création de l'Epabe, l'âge limite du président du conseil d'administration est relevé de 65 à 68 ans!!"
- "McDonald's exige la livraison du film et de tous les rushes tournés en caméra cachée faute de quoi il menace la chaîne d'un procès. Des députés appellent le producteur en lui demandant de
''laisser tomber'' avec cet argument imparable :''C'est des copains''!!!!!"
- "Poursuivi pour des faits de banqueroute, Bernard Tapie a été relaxé, vendredi 2 avril, par le tribunal correctionnel de Paris!!"
(J’ai fait comme vous: les points d'exclamation sont mon point de vue).

A propos de la censure en Chine, et de la liberté de la presse en France, voici les titres que j'ai relevés, concernant B. Tapie (ça change de la presse chinoise aux ordres du Parti
Communiste):
- Bernard Tapie a soldé ses comptes avec la justice (France 24 - 02 avr. 21 h 24)
- Bernard Tapie a soldé ses comptes avec la justice (Boursorama - 02 avr. 21 h 04)
- Bernard Tapie a soldé ses comptes avec la justice (Le Temps - 02 avr. 21 h 08)
- Bernard Tapie a soldé ses comptes avec la justice (Journal du Net - 02 avr. 15 h 56)
- Bernard Tapie a soldé ses comptes avec la justice (Le Temps - 02 avr. 15 h 54)
- Bernard Tapie a soldé ses comptes (Le Télégramme - 03 avr. 05 h 52)

Pourquoi ne parlez-vous pas du tapis d'agent déroulé en Chine pour les Occidentaux. Par exemple, j'ai relevé, au hasard, une offre d'emploi à Ningbo. "Poste de professeur de français : « Urgent »
pour le 1er mars 2010 !Le lycée « Ningbo Foreign Affairs School » (宁波外事学校) de Ningbo (ville à 2 ou 3 heures au sud de Shanghai) cherche un nouveau professeur de français pour le 1er mars 2010
(contrat CDD d’un an renouvelable). Votre mission sera de donner des cours de français à des 1re et 2e années, en utilisant la méthode Reflets, et les ouvrages fournis par l’école pour préparer les
2es années aux tests de TCF-TEF. Vous aurez entre 10 et 12 heures de cours (1 heure de cours = 45 minutes) par semaine pour un salaire de 5700 yuan (environ 570 euros) par mois (ce qui est bien
plus élevé que dans la plupart des universités qui offrent des postes de professeur de français). Le logement (un appartement de 30 à 40 mètres carrés, où tout le nécessaire est déjà présent : TV,
Réfrigérateur, mobilier, micro-ondes, machine à laver, etc.) est fourni par l’école, l’appartement ne se trouve qu’à 5-10 minutes à pied de l’école (vous n’aurez qu’à régler les frais liés à votre
consommation d’eau et d’électricité tous les 2 mois). Internet est également fourni gratuitement. Enfin, l’école est située en plein centre-ville, il y a toutes sortes de magasins non loin de
l’école pour faire ses courses."

Pff! 5700 Yuan, avec logement de fonction, ça donne un pouvoir d'achat en Chine, pour un jeune sans famille (donc sans avoir à payer des frais de scolarité) d'à peu près 5000 Euro. 5000 Euro sans
compter les cours particuliers payés au noir... Évidemment, en changeant les RMB en Euro, ça ne donnera pas grand-chose au retour en France). Ça change des profs de banlieue, molestés en classe,
leur voiture brûlée sur le parking. Et pourquoi ne pas aborder le respect donné par les élèves envers le "maître"?

Donc, vous aboyez contre la Chine, tout comme les "journalistes" français:
- Pierre Haski de Rue89.com
- Pierre Haski de liberation.fr
- Arnaud de La Grange lefigaro.fr (à mon avis, le moins subjectif).
- Bruno Philip lemonde.fr (lui, en plus est correspondant pour AFP: il traduit en français les dépêches Reuters"!)

Voulez-vous avoir un poste dans un de ces journaux? Ce sera dur, à mon avis, car Pierre Haski en particulier, entend fructifier son séjour en Chine...

Peut-être ne supportez-vous pas la Chine, et les chinois? Dans ce cas, je vous plains, car la vie doit être extrêmement difficile pour vous.

Peut-être est-ce dû à votre jeunesse? Je me souviens d'une dissertation "Alain a dit: qui n'est pas révolutionnaire à 20 ans n'a rien dans le ventre. Qui est révolutionnaire à 40 ans n'a rien dans
la tête.". Vous, qui allez fêter 30 ans au cœur de l'été, êtes au milieu du gué: de quel côté allez-vous basculer?

J'ai encore en souvenir le lobbyisme de Reflets, dénoncé par maints chinois. Cette méthode est inadaptée aux chinois. D'autres méthodes sont bien meilleures. Pourquoi « Ningbo Foreign Affairs
School » veut-elle cette méthode? Juste un exemple, leçon 4.
"La négation s'indique avec ne... pas."
- Tu as de l'agent?
- Non, je n'ai pas d'argent.
Ceux qui suivent ne comprennent pas pourquoi on ne dit pas "je n'ai pas de l'argent". Et au lieu de parler de la négation, on se trouve piégé avec l'explication "de l'" donne "d'". (sinon, on
saute, ce qui est d'un très mauvais effet).

Mais c'est vrai qu'on peut être fiers des méthodes d'apprentissage du français, en France. Votre français étant châtié, je suis sûr que vous aurez mal en lisant ce qui suit (je ne discute pas du
fond, juste de la forme) SIC pour tout le texte:
"sky , les conscience se reveillerons dans 10 à 30 ans . Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeuf. Pour info j'ai passé cette année le nouvel an chinois en Chine. Lors d'un repas entre
jeunes (moyenne d'age 25 ans) l'un deux à sorti que la politique actuelle est mauvaise , les autre étais d'accord avec lui. Un autre jour j'ai rencontrer des amis chinois que j'avais rencontrer à
la Facs en France. On c'est retrouver à parler du Tibet dans un restaurant de Shanghai . Bon le Faite de parler en Français nous à bien aider. Mais ça c'est la visions des JEUNES !!! Mais aller
expliquer à la génération qui ont aujourd'hui 50 ans. Qui en 30 ans on connue la même évolution que nous en plus 60 ans. Cette génération qui est en 30 ans est passe du velo à la voiture , du puis
à l'eau courant, d'une seul tv dans la Ville a un écran plat derrière génération dans leur salon de leur appartement. Aller explique à ces personne la que la politique actuelle est mauvaise. Merci
de ne pas oublier que la Chine actuelle n'a que 60 ans sur plus 5000 ans d'histoire."

La langue italienne a pour particularité de prononcer différemment l’équivalent de "é, és, ée, ées, ez, er, et". Toutes les fautes de grammaire s'entendent donc à l'oral...

Non, finalement, je crois que vous brûlez ce que vous avez adoré. Il n'est pas possible de maîtriser le chinois en lecture, si on n'est pas passionné. Si c'est bien vous le traducteur des journaux
chinois, même si 1000 caractères sont suffisants, vous êtes, ou avez été, passionné de la Chine. Alors je vais siniser un dicton français: "une de perdue, cent de retrouvées".


Sincèrement respectueusement.