Téléphone portable et internet entre les mains de monopoles puissants.

Publié le par wangyoann

            À vrai dire, nous ne sommes pas véritablement étonnés d’apprendre que ces secteurs technologiques fondamentaux pour le contrôle de l’information et qu'une grande partie des sociétés en pointe (dans la technologie et le copiage) en Chine soient entre les mains de monopoles extrêmement puissants, et qu’en plus, les dirigeants de ces différentes sociétés sont tous des membres « honorables » (nous plaisantons !) du parti !

 

Téléphones portables :

           

            On pourrait s’attendre à ce que les prix en Chine des téléphones portables, et surtout que le coût des communications téléphoniques soit moins élevé en moyenne que dans bon nombre de pays étrangers. Eh bien, non ! Le coût moyen pour un abonné chinois est de 70 yuan (environ 8,15 euros, ce qui en fonction des revenus moyens en Chine donnerait un prix de 50 euros par mois). Le nombre d’abonnés chinois à un téléphone portable était de 755 millions de personnes (d’après les derniers chiffres du gouvernement), parmi ceux-ci, 38 % utilisent leur téléphone pour surfer sur internet, en comparaison les Américains ne sont que 27 % à surfer sur le Net avec leur téléphone.


            Toutefois, les réseaux chinois sont de moins bonnes qualités que les réseaux européens, le réseau 3G a une couverture très réduite en Chine (la taille du pays explique en partie la difficulté de déploiement d’un tel réseau sur tout le territoire chinois, une autre partie est due à la rapacité des entreprises chinoises qui sont en position de monopole) ! La majorité des téléphones vendue en Chine ne sont encore que de simple téléphone portable, les smartphones n’ont pas encore véritablement percé ; mais de toute évidence, ce n’est qu’une question de temps !


 Mais là d'où vient le scandale, c'est la multitude de frais annexes qui sont prélevés ici ou là sur le compte de l’utilisateur, surtout lorsque votre téléphone vous offre la possibilité de surfer sur internet. Vous sont ainsi compté en sus, les frais de transmissions avec le réseau, ce service est facturé en fonction de ce que vous téléchargé ; fort heureusement les opérateurs télécoms ont trouvé une petite astuce pour faire payer davantage le client : ne pas prévoir de fonction spécifique pour bloquer la transmission d’informations par internet, vous suivez ? Ainsi, le client ne sait pas qu’il paie plusieurs yuan supplémentaires par mois sans en connaître l’origine ; avec un marché de plus de 700 millions de personnes, les miettes de yuan se transforment tout de suite en des miettes de millions, voire des miettes de milliards, et cela, en toute discrétion. Pas étonnant que les opérateurs chinois fassent d’indécents bénéfices ! 

 

 

 Internet :

           

            Le secteur de l’Internet en Chine est un plus concurrentiel que celui de la téléphonie mobile, plusieurs sociétés se partagent cet immense marché, la conséquence pour les consommateurs est une tarification raisonnable pour ce service. En effet, on trouve aujourd’hui plusieurs types d’abonnements à internet, dont les plus importants sont des abonnements de 1 ou 2 ans (voire 3 ans avec certains fournisseurs) à des prix allant de 500 à plus de 1000 yuan (soit 57 et 114 euros par an) par an ; les tarifs dépendent de l’endroit connecté, des sociétés opérantes localement, etc., et pour obtenir des tarifs avantageux, mieux vaut s’adresser à un intermédiaire chinois (vous comprenez pourquoi ?). L’internet en Chine est plutôt compétitif, mais ce point positif a, pour revers de la médaille, des connexions des plus capricieuses (lorsqu’elles ne coupent pas), et un débit extrêmement lent !


L’un des problèmes fondamentaux, encore une fois, est la position dominante des entreprises chinoises qui ont réussi à acquérir une place confortable sur son marché ; entre hongbao et copinage, inutile de faire un long commentaire pour expliquer les raisons qui ont permis cette position monopolistique de ces quelques entreprises chinoises !


            Le petit tableau ci-dessous montre le débit moyen de l’internet en Chine continentale (1,8 Mb/s), au Japon (63 Mb/s), en Corée (40 Mb/s) et à Hong-Kong (20 Mb/s) en 2008 !

 

internet-chine.gif

 


 

Source : 搜狐 (sohu.com)

 

Wangyoann

 

Commenter cet article