Un musée sur la corruption est en projet à Chengdu !

Publié le par wangyoann

            L’idée est en fait partie d’internautes chinois qui suggérèrent sur le Net de créer un musée à la « gloire » de la corruption en Chine (ce devait être à l’origine une idée loufoque lancée juste pour plaisanter) !

            Mais le très sérieux directeur du musée Jianchuan, situé dans la ville de Chengu dans la province du Sichuan, Fan Jianchuan, a repris cette idée et envisage réellement de créer un musée sur la corruption en Chine. Le musée serait actuellement en train de « rassembler des documents », en particulier des documents sur « les 100 plus grands corrompus de Chine durant les 100 dernières années », ils ajoutent malicieusement « bien sûr, étant donné que notre liste est limitée, nous devons analyser minutieusement leur pedigree ». Entreprise titanesque qui devrait leur prendre des années, s’ils font bien leur travail.

            Les noms devraient être tout d'abord proposés par les internautes chinois, puis une fois rassemblés, une liste de noms sera soumise au vote sur le site internet du musée ! Enfin, « une dernière réflexion sera menée sur le parcours personnel des corrompus, sur les montants détournés, sur leurs amourettes, leur influence et enfin sur l’époque où ils “sévirent” ».

            Quoi qu’il en soit, le directeur du musée Jianchuan est déterminé à construire ce musée : « même si sa taille a des proportions limitées, je dois le construire ». Il veut faire de ce musée un lieu « d’éducation, il souhaite amener les visiteurs à se forger un point de vue juste sur la honte et l’honneur, sur l’enrichissement et sur la vie » !

            Ce beau projet sortira-t-il un jour de terre à proximité du musée Jianchuan, ou est-ce que les obstacles que mettront en travers de sa route les politiques chinois suffiront pour l’en dissuader ? En tout cas, si son projet devenait réalité, nous nous précipiterons à Chengdu pour visiter ce musée quelque peu « original » !

            Enfin, ce musée Jianchuan est un musée privé, ce qui est extrêmement rare en Chine. La gestion et les œuvres exposées sont-elles moins sévèrement contrôlées par le Parti, nous ne le savons pas, car nous n’avons encore jamais eu l’occasion d’entrée dans ce genre de musée ! Selon un article du journal « 环球时报 » daté du début de l’année dernière, il y aurait près de 400 musées privés en Chine, dont 100 à Shanghai, il est toutefois précisé dans l’article que ces musées sont « très petits, particuliers et hautement spécialisés », ce pourquoi ils sont quasiment inconnus.


Source : 环球时报网 et 搜狐 Souhu

Wangyoann

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article