Les catastrophes climatiques se multiplient en cette année 2010 en Chine !

Publié le par wangyoann

            Nous vous parlions il y a quelques mois déjà d’une catastrophe climatique, économique et sanitaire liée à une pénurie d’eau sans précédent dans le sud de la Chine.


            Depuis quelques semaines déjà c’est une autre catastrophe climatique qui fait rage en Chine : les inondations. Elles causent d’énormes dégâts un peu partout dans le pays. Cette multiplication de catastrophes fait même écrire à un journaliste chinois « 千年一遇来了,万年天灾还远吗? » (la catastrophe millénaire est venue, celle [qui survient] tous les 10 000 ans est-elle encore loin ?), car les conséquences sur le plan matériel et humain sont exceptionnellement élevées ! Depuis début juillet, ce sont 9 provinces chinoises qui ont été (ou qui sont encore) touchées par ces crues exceptionnelles : Zhejiang, Anhui, Fujian, Hubei…, plus de 17 millions de personnes sont concernées ! Aujourd’hui, ce sont les provinces du Sichuan et de l’Anhui qui sont frappées. Le barrage des Trois Gorges, lui aussi, souffre du trop d’eau ! Voir image ci-dessous :

 

barrage                    Source: fenghuang wang (凤凰网) 

 


            Ce qui préoccupe nombre de gens c’est la fréquence de ces désastres climatiques. Ces dernières années, en effet, ils se sont multipliés : sécheresses records, inondations sans précédent, tremblement de terre, hivers extrêmement rigoureux…, entrainants à chaque fois des records dans l’ampleur des conséquences, notamment en ce qui concerne le bilan humain. D’où les interrogations du journaliste auteur de cet article (Mei Guang) « ces catastrophes sont à chaque fois mise sur le compte de  Dieu  », c’est nettement plus commode pour les responsables politiques chinois de se défausser de toute responsabilité éventuelle sur la qualité des infrastructures (digues et autres protections) supposées protéger les habitants. Comment ça, les politiques chinois pourraient avoir une part de responsabilité  ?


            Car au final, qu’elles sont les personnes qui souffrent le plus de ces catastrophes ? Sûrement pas les fonctionnaires qui retrouveront rapidement, qui un nouvel appartement, qui une nouvelle voiture (qui une nouvelle maîtresse ?). Accuser Dieu comme étant le responsable de ces catastrophes naturelles est donc un bon moyen pour échapper à ses propres responsabilités ; qu’ils sont malins les politiques chinois, les ficelles sont un peu grosse, qu’importe, vous vous souvenez de ces fonctionnaires « libérés », qui étalent leur argent sale, et leurs « poulettes » ? Pourquoi ne referaient-ils la même chose ici, « c’est pas nous » pourraient-ils nous crier en cœur ! Les digues s’effondrent : ce n’est pas nous (même si leurs constructions faiblardes sont de leur responsabilité ?) ; mais non, on vient de vous le dire : c’est Dieu le responsable !!


De plus, ces responsables politiques n’hésitent plus maintenant à employer les grands chiffres pour montrer le caractère inédit, exceptionnel de ces catastrophes : « de telles catastrophes ne se produisent que tous les 100 ans [pour telle province], que tous les 500 ans [pour une autre province], voire tous les 2000 ans [pour telle autre province] ». Ces fonctionnaires se doivent d’expliquer que ces catastrophes sont pires chaque année, et qu’elles sont donc à chaque des « LA catastrophe du millénaire » ; sauf que chaque année les catastrophes se renouvellent ; alors, pourrait-on se demander : il est où le hic ? Bien entendu, le premier responsable est la nature capricieuse en Chine, mais les fonctionnaires-ploutocrates chinois en portent également une grande responsabilité puisque les protections sont insuffisantes (ou bien souvent inexistantes), et lorsqu’il y en a, elles sont de piètre qualité ! Ou alors ce sont des décisions prises en dépit du bon sens qui surajoutent aux effets dévastateurs de la nature : déviation de fleuve et de rivière, constructions de barrages inappropriés, autorisation de permis de construction dans des lieux interdits (bien entendu en échange de petites enveloppes !). Et l'on s’étonne que les conséquences de ces catastrophes empirent chaque année ?

 

 

Source : 凤凰网

 

Wangyoann

 

 

 

Commenter cet article