La bulle derrière le développement du véhicule électrique ! (1/2)

Publié le par wangyoann

                Le développement effréné du vélo, des véhicules électriques, ainsi que de la fabrication de batteries en Chine, crée une surprenante bulle sur le plus léger des métaux : le lithium.


                Une des parties les plus visibles de cette vague « verte », écologique, est tournée vers l’utilisation de plus en plus importante de ce métal ; en effet, les véhicules respectueux de l’environnement du futur fonctionneront en partie grâce à ce métal. Or la promotion de véhicule « propre » pèse beaucoup sur la production de celui-ci ! Un rapport du cabinet de conseil Roland Berger intitulé « Puissance 2020 : les batteries au lithium, la prochaine bulle ? », met justement en garde sur la formation en ce moment d’une bulle dont les « conséquences devraient être graves [pour le secteur des batteries notamment] » !


 

Une progression de la demande en lithium sans précédent :


                Aujourd’hui, les véhicules à énergie nouvelle sont des véhicules chers, notamment à cause des coûts liés à la fabrication du moteur électrique. Dans les 10 prochaines années, l’augmentation des capacités de production (et du marché) devrait permettre une baisse importante de cet élément fondamental des véhicules ; aujourd’hui coutant 425 euros en moyenne par kilowatt-heure, son prix devrait diminuer pour atteindre les 300 euros en 2015, puis 200 euros en 2020.


                Mais la bulle qui semble actuellement se former sur ce métal n’est pas une bulle qui verrait une raréfaction de ce métal, bien au contraire, c'est la surproduction qui menace le secteur pour les années à venir !


                En effet, les dernières prévisions montrent que la demande des pays les plus industrialisés pour ce type de véhicule progresse, mais à un rythme bien moindre que les outils de production et la production elle-même de batterie.


                Les prévisions donnent le chiffre d’une demande mondiale qui devrait atteindre les 820 000 véhicules électriques, dont plus de 300 000 pour l’Europe et les États-Unis, et plus de 100 000 pour la Chine. Or les prévisionnistes n’envisagent qu’une augmentation significative de la demande de véhicules électriques qu’à partir de 2018, pour atteindre « seulement » les 3 millions de véhicules vendus !

 

Wangyoann

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article