Lait en poudre, chocolat, etc. : le business à la chinoise !

Publié le par wangyoann

         Depuis de nombreux mois, les scandales liés au lait en poudre de marques chinoises font régulièrement la une des journaux, prouvant à chaque fois l’incompétence des fonctionnaires corrompus chinois, et en particulier de l’incompétence du personnel des services du contrôle et de qualité !!


            Les ventes de lait en poudre de marques chinoises se sont effondrées ces dernières semaines au profit des marques occidentales (celles-ci étant relativement bien implantées dans les supermarchés chinois). Qui pourrait blâmer les Chinois de délaisser leurs marques nationales, quand on sait que celles-ci sont protégées par de puissants intérêts (politiques et financiers), et qu’en cas de problèmes sanitaires le public n’est jamais averti, et qu’en plus les responsables de ces entreprises ne sont que très rarement sanctionnés ??? Par conséquent, les Chinois boudent les produits "made in china", et les stocks de lait en poudre chinois sont de plus en plus importants.


            Pour faire face à cette situation, le gouvernement chinois a agi de la manière la plus stupide qui soit : dresser une liste des marques étrangères qui vendent du lait en poudre, du chocolat, etc. en Chine, et d’affirmer qu'ils ne sont pas conformes aux tests chinois !! Par exemple, 272 tonnes de lait en poudre d’une marque Néozélandaise ont été renvoyées en Nouvelle-Zélande ; 20 tonnes de fromage de Grande-Bretagne ont dû faire l'aller-retour aussi sec ; du chocolat d’Allemagne ; du vin rouge français ; des glaces de la société Häagen-Dazs ; des gâteaux de la société General Mills Sales.INC… Les explications fournies par les autorités sont pour les premières sociétés: « la découverte de traces de produits transgéniques », pour d’autres sociétés, cela était dû au « dépassement de valeurs en aluminium »…


Le plus comique dans cette histoire (qui ne l'est pourtant pas vraiment), vous le savez sans doute, c’est qu’il s’agit des mêmes laboratoires chinois qui sont incapables de découvrir les substances non « conformes » présentes dans les produits chinois (d'où les scandales à répétition), et là, d’un coup de baguette magique, ces mêmes laboratoires chinois sont capables de détecter ces substances prétendument non « conformes » provenant d'entreprises étrangères ? Si les autorités chinoises ne se foutent pas de la gueule des entreprises étrangères implantées en Chine, on se demande ce que cela peut bien être !!


            C’est ce qu’on appelle faire du business, mais attention, nous sommes là dans ce qu’on pourrait appeler le "business à la chinoise" !

 


Source : 凤凰网 

 

Wangyoann

 

Commenter cet article